Malika Verlaguet a retroussé ses racines occitanes pour voyager sur les ailes des oiseaux de passage et pousser le portanèl du jardin des imaginaires.

Les yeux remplis de la rondeur du monde, elle brouille les pistes des origines en rébiscoulant des contes populaires (de l’occitan reviscolar : redonner souffle de vie). Elle les sert d’une voix rieuse, épicés avec la langue des poètes et des paysans.

En français et/ou en occitan, vous laisserez-vous toucher du bout des mots ?

« Mes » contes viennent d’ici et d’ailleurs, d’aicí e d’endacòm mai, tout comme les mots dont je les habille… Car pour les langues comme pour  l’imaginaire, il n’y a de frontières que celles que l’on s’impose ».

Contact diffusion : Catherine Serve – 06 60 50 53 83 / conte.rue@sirventes.com

Spectacles tout public

« Tifa-tafa ! » (duo)

Malika Verlaguet (conte) et Frédéric Mascaro (guitare et harpe celtique)

“Tifa-tafa !” C’est le murmure de la rencontre… “Tifa-tafa !” C’est le rythme du cœur quand il s’emballe… “Tifa-tafa !” C’est de l’occitan ! Des contes auxquels Malika Verlaguet et Frédéric Mascaro redonnent souffle de vie, en faisant de la musique la complice d’un voyage dans les sagesses populaires. Des histoires venues des quatre vents, la langue occitane par touches colorées, les notes chaudes de la guitare, celles enchanteresses de la harpe celtique… un mélange qui invite en toute simplicité à partager des émotions universelles.

Tout public à partir de 6 ans – Durée : 1h15

« Anima »

Des contes où la part belle est faite aux bêtes… Les sauvages qui courent, les douces qui ronronnent, les mystérieuses qu’on ne voit jamais. Celles qui galopent, celles qui se cachent, celles qui dansent. Celles qui s’apprivoisent, qu’on caresse. Celles qui parlent, celles qu’on ne peut frôler et celles qu’on doit oublier. Celles dont on devine l’âme, celles dont on a peur et celles tapies au fond de nous. Des contes qui rendent hommage au souffle qui anime les êtres vivants. A la vie, tout simplement !

Tout public à partir de 6 ans – Durée : 1h10

Contes d’aicí, Contes d’ailà / Contes nomades

Sous ce titre vagabond et sautillant se cache un répertoire sauvage de contes mis côte à côte, mais qui, dans leur grande diversité, vivent en bonne harmonie. Ils ont pour point commun le fait d’avoir voyagé de bouche à oreille, traversé le temps et l’espace, pour nous parler des grands mystères du monde, mais aussi de nos petites vies intérieures : nos joies, nos chagrins, nos peurs, nos espoirs, nos désirs secrets… grâce à des personnages qui font le chemin pour nous. Et puis deux langues, française et occitane : l’une qui éclaire l’autre. Des langues non pas perçues comme des frontières mais comme des passeports pour l’émotion et l’imaginaire. Là où le tout petit se relie à l’universel, s’ouvre un espace de liberté. Le temps semble s’y arrêter, le temps d’un conte…

Spectacle à durée indéterminée (environ 1h10) pour oreilles sans origine contrôlée…  Tout public à partir de 6 ans

Possibilité d’adapter ces spectacles pour des balades contées et des apéros-conte. Possibilité également de conter “tout en occitan”.

 

Spectacles jeune public

Les murmures du galet

On raconte qu’il y a des poissons qui parlent. Je ne le savais pas avant de m’arrêter au bord de cette rivière et de prendre un galet dans ma main, un galet tout doux. Et ce que j’ai entendu ce jour-là, je l’ai emporté avec moi… Des contes qui ont suivi le chemin de l’eau, et qui, par la bouche d’un poisson où les langues se mélangent, invitent à se laisser aller dans le courant des imaginaires.

Contes jeune public (6-12 ans). Durée : 1h (modulable)

L’arbre qui parle

Une petite fille, toute vêtue de rouge, qui se perd dans la forêt et qui rencontre… non pas le loup mais … un arbre! Dans la tête de cette petite fille, tout un tas de questions. L’arbre saura-t-il pourquoi il y a des couleurs, pourquoi les ailes des coccinelles sont si bizarres et pourquoi ses feuilles tombent en automne ? Un parcours initiatique revisité de façon poétique et philosophique, afin de répondre à la vraie question, qui n’est pas de savoir si le loup est méchant ou pas, mais : « Est-ce que les contes peuvent éclairer mon monde ? ».

Contes jeune public 3 à 6 ans. Durée : 40 min. Jauge maximum : 60 enfants

Possibilité d’adapter ces spectacles pour des balades contées et des apéros-conte. Possibilité également de conter “tout en occitan”.

Formation

Stage « Conter au naturel »

Pour débutants, 10 participants maximum, sur 1 ou 2 journées

Objectif du stage : Conter ! De la façon la plus naturelle et personnelle possible, dans l’idée que la meilleure façon d’être original-e et écouté-e, c’est d’être soi-même…

Comment ? Venir avec un conte à travailler (soit un conte court qui pourra être travaillé dans son intégralité, soit un conte long dont on ne pourra travailler qu’un extrait), déjà dégrossi (c’est-à-dire pouvoir le dire sans support écrit). Ce conte doit être un conte qui vous « accroche » et que vous avez envie de raconter.

Ensuite, par une alternance de temps individuels et collectifs, nous tenterons de donner à ce conte une forme plus personnelle, en essayant de l’épurer pour laisser place aux émotions, tout en l’étoffant pour lui donner du relief !

Alterneront également les temps d’écoute et d’échange, pour que chacun puisse explorer  son  « oralité », en cherchant ses mots, ses images, ses cordes sensibles, pour en fin de journée proposer son conte (ou un extrait) aux autres participants, à la lumière de ce qui aura été travaillé.

Ce que je propose n’est pas une « leçon de conte » mais un stage très « pratique », avec l’idée de partir de là où on en est pour aller… juste un peu plus loin !

 

Stage « D’une langue à l’autre »

Dans la lignée du stage « conter au naturel », avec pour spécificité le fait de conter en bilingue, sur 1 ou 2 journées, 8 participants maximum.

Public : personnes qui souhaitent conter en mêlant deux langues (ou plus !). Ouvert aux débutants ayant une bonne connaissance de la langue qu’ils veulent intégrer à leur conte.

Objectif du stage : Conter en deux langues ! Sans faire de traduction mais dans l’idée qu’une langue éclaire l’autre.

Comment ? Venir avec un conte en français (soit un conte court qui pourra être travaillé dans son intégralité, soit un conte long dont on ne pourra travailler qu’un extrait), avec lequel vous êtes à l’aise et auquel vous souhaitez intégrer une autre langue. Ma pratique personnelle se centre sur l’occitan mais mon approche du bilinguisme dans le conte peut se calquer sur n’importe quelle langue.

Ensuite, par une alternance de temps individuels et collectifs, temps d’écoute et temps d’échange, chacun pourra travailler son conte de façon à ce qu’il gagne en biodiversité linguistique !

Si l’ensemble des stagiaires souhaite travailler sur la langue occitane, le stage pourra prendre une orientation un peu différente.

 

Ateliers (à destination des enfants ou des adultes)

Autour du conte, de l’oralité, du bilinguisme, de la langue occitane … à définir en fonction des projets.