« Carnaval(s) »

Cela fait maintenant 2 ans que Marie Coumes effectue un travail de recherche et de documentation sur le sujet qu’elle a choisi d’explorer : Carnaval, une survivance des rites premiers.
Pour ce qui est de la forme elle fait résonner des contes traditionnels avec des récits contemporains collectés auprès de carnavaliers notoires.
Toutes ces vieilles figures archétypales de notre mythologie  sont présentes dans les contes comme elles sont encore présentes à carnaval : les géants, les hommes sauvages, les vieilles… Parce que l’on a tous besoin de savoir qui on est, d’où on vient, qui sont les pères, les mères, les ancêtres.

Marie Coumes propose donc deux spectacles sur ce même sujet : un en direction des enfants : « Rose et les hommes sauvages » et un en direction d’un public adulte: « Carnaval(s) ».

« Rose et les hommes sauvages »

Durée environ 45 min.                                                      Spectacle jeune public à partir de 6 ans.                      Visuel : ©Laurent Bonneau.

Au nord il y avait les géants de glace et de feu.
Au sud les géants de sable.
À l’est, les géants polymorphes.
À l’ouest, les géants de pierre.
Au centre, les géants d’ici.
Oui, ici nous avions nous aussi nos géants.

Ainsi débute notre mythologie, peuplée aussi de sorciers, d’une reine au pied palmé, d’une petite fille à la peau de chèvre.

Parfois de ce monde du dessous, peut-être quand nous en avons le plus besoin, certaines créatures nous rendent visite. Il suffit de les accueillir, qui sait ce que fera la rencontre ? Il y aura sûrement celles qui sauront nous montrer, nous troubler, nous accompagner, peut-être nous guider…

Telle est l’histoire de Rose et des hommes sauvages.

« Carnaval(s) »

Durée : 01h10 – Spectacle tout public à partir de 12 ans.

C’était une nuit froide et étoilée. Quatre heures du matin. Je roulais seule dans ma voiture, déguisée en ours. Retour de carnaval. Au détour d’un virage, une voiture dans le fossé. Je m’arrête.

Nous nous rencontrons, moi en ours, Shérif et Lapin. Ils me disent : « Madame vous êtes un ange ».
Un homme en habit de chasseur avec un gilet jaune se cramponne au volant. Il s’appelle Lapin. Derrière moi, invisible dans un premier temps, je découvre plus tard son collègue Sheriff, habillé d’une veste en daim à franges, santiags aux pieds.

Je dois les sauver.

Plongée rocambolesque au cœur d’une mythologie sincère et renouvelée.


Affiche_CeuxDesEtangs_Mise en page 1« Ceux des étangs  »

Durée environ 1h.                                                                Tout public à partir de 11 ans.                                      Regard extérieur : Luigi Rignanese    

Dans « Ceux des étangs », Marie Coumes raconte quelques histoires extraordinaires. Mais le plus extraordinaire c’est que toutes ces histoires se sont passées au même endroit . Dans un  petit village au bord d’un bel étang de mer.

Un village où cohabite un corbeau borgne, Gisèle et Loulou deux vieilles que l’on surnomme :     « le jugement dernier » , Romégous vieil anarchiste espagnol qui traîne ses pantoufles à carreaux et ses idées noires, Maurice le garagiste à la force colossale emprisonné dans les mailles des pulls trop petits que lui tricote sa mère, Mademoiselle l’institutrice belle comme tout et bien trop sage…..

Mais c’est bien connu, il est des concours de circonstances exceptionnellement heureux qui viennent bouleverser en profondeur l’ordre du monde, si petit soit-il.

Au fond d’une caverne, une vielle assise à même le sol brode les destins sur une grande couverture bleue et épaisse comme la nuit. À côté d’elle, est assis un grand chien jaune, avec un sourire de chien jaune.

« Dans ce récit inspiré de contes populaires, je dis tout l’amour que j’ai pour ce pays d’où je viens et où je vis : les étangs, la mer, la garrigue languedocienne. Il me relie à ce sol, racines profondes et délicates. S’y reflète l’attachement que j’ai pour les hommes et les femmes de ce pays, leur façon de parler, l’odeur du sol, la lumière des villages et de l’air lui-même, le scintillement de la mer. »

Visuel : © Marie Le Breton

Elle est passée par là :

Festival Contes et Rencontres (48) / Conqueyrac (34) / Ostal d’Occitania Toulouse (31) – Narbonne (11) Journée PRO Palavas les Flots (34) / St Pions Thommières (11) /Carcassonne (11) /  Séverac d’Aveyron (12) /1 Narbonne (11) / Festival de Conte de Vassivière / Pro  (87) /  Magalas (34) / Le Caylar ( 34) / Tuchan (11) / Festival Les Rapatonades (15) /  Festival du Lébérou (24) / Festival Contofolies à Béziers (34) / AMAC  (07) / Festival Les moulins à parole / Olivet (45) / Mercuès (48) / Villeneuvette (34) / Festival « Alors raconte » BDP (26) / Médiathèque de Bourges (36)…

Photo : © Pierre Soissons


Marie Coumes joue également avec :

La Mal Coiffée : accéder à leur page. 

Marie Coumes / Laurent Cavalié : accéder à leur page. 


Contact diffusion : 06 60 50 53 83 / conte.rue@sirventes.com

Avec le soutien de :