COUMES / CAVALIE

N’I A PRO !

Poésie et luttes viticoles

Durée : 01h10
Tout public

Marie Coumes et Laurent Cavalié sont allés à la rencontre des anciens militants des Comités d’Actions Viticoles de l’Aude. Ceux qui ont mené leur combat des années 60 jusqu’à la manifestation tragique de Montredon-des-Corbières en mars 76.

Ces vignerons formulèrent en leur temps une volonté farouche de vivre et travailler au pays. Par là même, ils exprimèrent une grande dignité à être « de quelque part », sans chauvinisme et loin de tout régionalisme. Ils menèrent une lutte si déterminée et solidaire, qu’elle est une source d’inspiration pour exprimer les colères contemporaines. La poésie occitane de l’époque à suivi de près les événements, des poètes y ont même pris part, et y ont trouvé un chemin de poésie de lutte.

Marie Coumes et Laurent Cavalié ont construit une veillée pour redonner les paroles des anciens militants ainsi que leur regard sur ce combat. Ils souhaitent rendre la fierté à ces événements, dont la fin tragique, avec les deux morts de Montredon, éclipsa la grandeur et la valeur de l’engagement. Aussi, depuis qu’ils tournent ce spectacle, les langues se délient. Les anciens se mettent à parler, à raconter leur vision, leurs souvenirs, leurs rêves et leur bilan.

Ils souhaitent organiser des rencontres pour collecter cette mémoire des luttes viticoles dans l’Aude, et réaliser une série de documentaires radio sur le sujet. La mémoire de ces événements est en train lentement de s’effacer. Il est urgent de raconter de nouveau cette histoire populaire de courage collectif, de colère et de solidarité.

[Òc] Marie Coumes e Laurent Cavalié, partisson al rescontre de los qu’an militat dins los Comitats d’Accions Viticòlas de las annadas 60 fins a la manifestacion tragica de Montredon en març 76. Aqueles vinhairons, diguèron a l’epòca, sa ferotga volontat de poder viure e trabalhar al país. Atal, esprimèron una dinhitat bèla d’èsser « d’endacòm » sens chovinisme e fuòra de tot regionalisme.

Portèron una luta talament determinada e solidaria, qu’es venguda una sorga d’inspiracion per espimir las colèras d’uèi.

La poesia occitana de l’epòca seguiguèt de prèp los eveniments, unis poetas i participèron, e i trapèron un camin de poesia de luta.

 

 

AVÈM DECIDIT D’AVER RASON

Chansons & Poésies

Durée : 01h00
Tout public
à partir de 7 ans

 

 

 

 

 

Dans cette veillée, nous disons des pépites de la poésie occitane de ces 50 dernières années. Un fil conducteur : les poètes de la décolonisation. Deux ans de lecture, de recherche sur la façon de dire cette poésie aujourd’hui, de la mettre en musique, croiser les deux langues, croiser le politique et notre rapport intime à la langue occitane. Une forme simple qui oublie la scène et l’idée même de spectacle… Et nous voici prêts à passer un moment tranquille en votre compagnie, que vous parliez la langue ou pas.

Photo : ©Nicolas Faure